Test Nakamura E-Crossover XA : notre avis complet –
Sciences et technologies

Test Nakamura E-Crossover XA : notre avis complet –

Intersport a récemment déployé de nouveaux modèles inédits dans sa gamme de vélos électriques. Sa marque Nakamura s’est aventurée sur le cargo compact, le longtail ainsi que le gravel. Mais elle n’oublie pas ses VAE plus classiques, dont la gamme Crossover mise à jour fin 2023 (lancése fin 2021).

Cette famille de VTC comporte toujours le Crossover S dépouillé, le duo intermédiaire Crossover A/V et le fleuron X disponible en version XA et XV. Nous avons testé le Nakamura Crossover XA, qui a légèrement gonflé son tarif depuis son lancement fin 2021, mais qui se positionne toujours avec un bon rapport prix/prestations, le tout assemblé en France à la Manufacture Française du Cycle (MFC).

Après plus de 100 km au guidon, voici notre test et notre verdict.

Nakamura E-Crossover XA Fiche technique

Modèle Nakamura E-Crossover XA
Vitesse max 25 km/h
Puissance du moteur 250 watts
Nombre d’assistances 4
Autonomie annoncée 80 km
Temps de recharge annoncé 300 min
Batterie amovible Oui
Bluetooth Oui
GPS Non
Écran Oui
Poids 25,1 kg
Couleur Marron
Phares Oui
Feu arrière Oui
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque.

Nakamura E-Crossover XA Un VTC électrique VTTisé

Touring, trekking, VTC, peu importe la dénomination, ce vélo électrique est taillé pour les escapades hors bitume. Nakamura a surtout concocté un modèle au zeste de VTTAE, eu égard au débattement de 130 mm de la fourche avant, lui donnant une allure haut perchée. Et au regard des pneus Maxxis de 29 pouces et des grandes pédales, c’est encore plus flagrant.

Nakamura Crossover XA design
Faux urbain, vrai VTC polyvalent, le Nakamura Crossover XA se plait partout // Source : M. Lauraux pour Frandroid

En s’installant au guidon, on remarque qu’il adopte une forme courbée. Le Crossover XA est donc conçu pour une posture de conduite plus droite, agrémentée d’une selle rembourrée. Cette selle, unique différence avec le modèle de 2022, est désormais plate au lieu d’être creusée, mais reste suspendue. Toutefois, il ne propose pas de poignées ergonomiques, conservant ainsi son caractère sportif pour un vélo électrique.

Le cadre en aluminium reste le même que le modèle précédent, ici présenté dans sa version XA semi-ouverte, qui se distingue du Crossover XV par l’absence de barre supérieure horizontale (cadre bas). Néanmoins, les deux modèles sont conçus comme des VTC électriques idéaux pour les randonnées ou comme de petits baroudeurs capables d’assurer les trajets du quotidien.

Intersport équipe systématiquement ces vélos de garde-boue tubulaires fixés solidement, d’une béquille robuste et d’un porte-bagages arrière pouvant supporter jusqu’à 40 kg. Ce dernier est nettement plus résistant que les modèles standards supportant 25/27 kg, et il est équipé du système de fixation MIK HD. Malgré ces accessoires, le poids reste « raisonnable », avec 24,3 kg pour le modèle de taille S testé.

Nakamura E-Crossover XA Technologies embarquées

Avec son écran central, on a l’impression d’être sur un vélo de gamme moyenne, voire supérieure. On est loin de l’univers des VTTAE et de leurs petites consoles ou indicateurs, car ici, le confort de conduite et une lecture facile semblent être privilégiés.

Nakamura Crossover XA écran
L’écran est très agréable // Source : M. Lauraux pour Frandroid

L’écran d’origine Ananda, large de 3 pouces et affichant des couleurs vives, facilite la lecture grâce à ses gros caractères, notamment pour la vitesse, qui se distinguent d’un simple coup d’œil sans avoir à détourner longuement le regard de la route. L’écran affiche en priorité l’autonomie restante selon le niveau d’assistance sélectionné ou le kilométrage parcouru. La console fournit également d’autres informations utiles telles que la consommation, la puissance humaine et celle du moteur, la durée du trajet, ainsi que la vitesse moyenne et maximale.

Le Crossover XA utilise la même application Naka E-Power que l’ancien modèle E-Crossover et d’autres vélos connectés de Nakamura, offrant ainsi des fonctionnalités limitées. L’écran principal montre la position géographique, tandis qu’un menu « Mon Vélo » indique le pourcentage de batterie restant (absent de l’écran principal), le kilométrage total et le CO2 économisé par rapport à l’utilisation d’une voiture.

Nakamura Crossover XA application
L’application est incomplète, et instable (à redémarrer sans cesse) // Source : M. Lauraux pour Frandroid

Il est possible d’enregistrer ses trajets pour consulter ensuite des statistiques de puissance ou de vitesse. De plus, l’application permet de verrouiller l’assistance du Nakamura Crossover XA, sans toutefois immobiliser le vélo. L’interface est rapidement explorée, mais requiert de la patience, notamment pour la mise à jour des données ou de la position, car il est nécessaire de redémarrer l’application.

Nakamura E-Crossover XA Conduite : ça passe partout !

Bien que notre modèle d’essai était un peu sous-dimensionné (taille S mais convenant à nos petites jambes), nous avons pu profiter de la position semi-active de ce vélo électrique. Le Nakamura Crossover XA offre un certain confort, mais sur un modèle de taille adaptée, la posture est plus inclinée vers l’avant, comme nous avons pu le constater en essayant la taille M. La conduite est agréable, caractérisée par une bonne maniabilité et une adhérence sans faille.

Nakamura Crossover XA pneus pluie
Des pneus passe-partout, on ne craint ni la pluie ni la boue ! // Source : M. Lauraux pour Frandroid

Les pneus Hutchinson Python, de grande taille, offrent une accroche remarquable sur diverses surfaces, apportant une sensation de sécurité sous la pluie et même sur des terrains légèrement boueux. Cependant, ce VTC électrique n’est pas conçu pour le tout-terrain, en raison d’une position du corps trop peu adaptée et d’un guidon trop courbé pour assurer une direction précise.

Le confort est renforcé par la fourche avant SR Suntour, dotée d’un énorme débattement de 130 mm, et par la selle suspendue. Ce duo vient à bout des pires chaussées de la région parisienne et de ses sauts de trottoirs. Sur de tout-chemin, la conduite est très plaisante, tandis que les freins hydrauliques, bien que légèrement brusques, offrent une bonne puissance de freinage grâce à leur système à double piston et à leurs disques de 180 mm.

Un moteur qui ne manque pas de souffle

Au-delà de sa maniabilité et de ses capacités, le moteur constitue sans doute l’atout majeur du Crossover XA. Conçu par Ananda et optimisé par Nakamura, le moteur Naka E-Power Max offre un couple de 100 Nm. Étant un moteur central à capteur de couple, sa réactivité dépend de la force exercée sur les pédales.

Bien qu’il ne soit pas le plus réactif au démarrage à cause d’une légère latence, une fois en mouvement, le vélo électrique Nakamura fuse à 25 km/h en en une poignée de secondes grâce au mode Boost, le plus puissant, fournissant jusqu’à 650 W en crête. D’autres modes, tels que Turbo, Sport et Eco, offrent des niveaux de puissance plus modérés.

Nakamura Crossover XA moteur
Le moteur de 100 Nm a de l’énergie à revendre // Source : M. Lauraux pour Frandroid

Un cinquième mode, nommé Smart, ajuste automatiquement la puissance, pouvant atteindre les 600 W dans les montées les plus exigeantes, mais de manière très occasionnelle. Il est particulièrement utile sur des trajets variés, évitant de changer constamment de mode.

Le choix de la vitesse se fait via une transmission classique à chaîne avec un dérailleur Shimano Cues de 9 vitesses. Les commandes sont agréables à utiliser, permettant des changements de vitesse rapides, malgré de rares sauts de chaîne, qui ne sont pas particulièrement gênants.

Nakamura Crossover XA transmission
La transmission à dérailleur Shimano Cues est correcte, sans plus // Source : M. Lauraux pour Frandroid

Nakamura E-Crossover XA Une autonomie moyenne et une charge très rapide

On vous parlait du mode Smart : nous l’avons expérimenté dans notre parcours avec un peu de dénivelés et un poil de tout-terrain. Il s’est révélé assez énergivore, l’autonomie n’excédant pas 55 kilomètres avec une charge complète. L’utilisation du mode Boost sur un parcours plus sage réduit légèrement l’autonomie à 47 kilomètres, tandis qu’en mode Eco, il est possible d’atteindre environ 80 kilomètres. Dans tous les cas, cela reste un rayon d’action très correct pour le prix du vélo.

Nakamura Crossover XA essai
Avec une autonomie de 50 km, on limite tout de même ses virées dominicales // Source : M. Lauraux pour Frandroid

La batterie, qui permet d’atteindre ces distances, a une capacité de 460 Wh. Il s’agit d’un modèle Greenway, couramment utilisé par Intersport et d’autres vélos électriques assemblés par MFC. Elle est amovible à l’aide d’une clé, permettant ainsi de la recharger séparément ou directement sur le Nakamura Crossover XA. Toutefois, en raison de sa grande taille, transporter la batterie nécessite un sac volumineux, bien qu’elle ne soit pas particulièrement lourde.

 

Un avantage notable est le chargeur de 4 ampères, qui assure une recharge rapide, complétant un cycle en seulement 3 heures. Cependant, il manque un indicateur pour suivre le processus de recharge, un inconvénient également présent sur le vélo qui s’éteint lorsqu’il est branché, et l’application ne peut pas se connecter pendant la recharge.

Nakamura E-Crossover XA Prix et disponibilité

Le Nakamura Crossover XA, initialement lancé début 2022 sous le nom E-Crossover XA, a été renommé fin 2023. Son prix est identique à celui de son homologue à cadre bas, le XV, fixé à 2 099,99 euros. Avant cette révision, le vélo était proposé à 1 999 euros, se distinguant ainsi du modèle Crossover A/V, vendu 1 599 euros, moins adapté au tout-chemin et offrant des performances moindres.

Nakamura Crossover XA tout-terrain
Source : M. Lauraux pour Frandroid

Comme pour tous les vélos électriques d’Intersport, l’assemblage est réalisé dans l’usine MFC située à Machecoul, en Loire-Atlantique. Cette production locale assure une garantie à vie pour le cadre et la fourche, et de deux ans pour les autres composants, à l’exception des pièces d’usure. Pour acquérir ce VTC, il faut passer exclusivement par Intersport, soit via le site officiel pour une livraison à domicile (avec un supplément de 20 euros) ou un retrait gratuit, soit en se rendant directement dans l’un des 700 magasins en France.

Où acheter Le

Nakamura E-Crossover XA au meilleur prix ?

Hi, I’m laayouni2023